MAISON MALEYRAND à Mortagne-au -Perche dans l’Orne

Une renaissance époustouflante pour cet hôtel particulier du XVIIIème tombé en désuétude…

Les Gens/Les Lieux : Françoise et Mohamed se sont rencontrés sur les bancs de l’école. Lors d’un week-end d’anniversaire à Mortagne, coup de cœur pour ce village emblématique du Perche et pour une demeure abandonnée au centre de la cité. Françoise, parisienne, directrice artistique qui travailla dans la pub, le stylisme photographique, la déco et son mari ont mélangé leurs noms de famille pour en donner un à ce bel hôtel particulier qui n’en avait plus. Maleyrand, ça sonnait bien. 

Ensuite, il a fallu s’attaquer aux travaux. Dans les étages, tout était délabré, peint en rose malabar ou en vert pomme. Désormais, on y trouve toujours du vert, mais un vert profond aux couleurs des vallons boisés… Associé à la salle à manger à des céramiques mauves, turquoise, blanches, de toute beauté. Des cloches en verre ou argentées, des porcelaines précieuses, une Vierge en cire, des bougeoirs, des bocaux de pharmacopée, des gravures, un trumeau, des glaces et même une volière installent cette atmosphère si particulière au Perche d’aujourd’hui  qui nous saisit dès l’entrée avec cette pièce de réception hantée par des malles de mariage importées de Chine, où cohabitent une armoire régence au vert délavé et une étagère XIX qui déploie sa collection de coraux sous un chapeau de paille violet et un lit de repos XVI adossé à une longue lanterne de procession vénitienne. La maison est composée comme un décor de théâtre…

Vivre et Dormir : les chambres et suites sont disséminées dans les étages. Tonalités oscillant entre vert kaki et vert olive pour la N°1. Tombés de lin et oreillers à petits carreaux vert persil. Françoise a réalisé elle-même tous les textiles en coordonnés. Un bonheur du jour laqué noir, d’époque Napoléon se fond dans le décor de bibelots par dizaine comme ces couronnes de mariées sous globes ou cette collection de pilons. La salle de bain est à l’image de ce cabinet de curiosités. La Suite N°2 prend ses aises sur un parquet décapé entre des murs mauve fané. Les oreilles à carreaux rose et turquoise s’accordent à merveille aux bouquets d’hortensias qui se fondent au tempo du décor. Escortée par un grand salon grisé au canapé Directoire, style «  retour d’Egypte » avec pattes de lion, recouvert d’un édredon ancien, couleur pivoines fanées. Bain en alcôve entre boiseries décapées pour la N°3 pourvue d’une cheminée en marbre. Sous la charpente d’origine, un ciel d’apparat auréole le lit Louis XVI posée sur les anciens pavés du grenier.

On passera bientôt par le magnifique jardin pour découvrir la Suite N°4 qu’on nous promet totalement différente dans un style rustique chic avec malles en osier, méridienne en toile de jute à vif et bougeoirs émaillés sur fond de panoramique exotique en grisaille. Elle sera balayée par des luminaires végétaux. On est impatient…

Le + : 1.500m2  pour le  jardin. Sublime ! Avec son bassin XVIII couvert de nénuphars et, au fond, une petite maison, ancienne tour sur les remparts de Mortagne.

Fiche Technique :

19, rue des Déportés

61400 Mortagne-au-Perche

Tel : 06.60.23.84.90

maisonmaleyrand@gmail.com

www.maisonmaleyrand.com

Chambres 1 et 3 : 135€, pdj compris

Suites : 150€

INCONTOURNABLE : une découverte de la plus animées des petites cités du Perche et de ses rues truffées de petites boutiques ( antiquités, déco, librairie, fleuriste sympas)

www.ornetourisme.com