LE CLÔT DE LEVE dans les Alpes de Haute Provence

Atmosphères croisées…

Les Gens/Les Lieux: à la croisée des Parcs Naturels de Lure, du Ventoux et du Lubéron, vous serez entre de bonnes mains… Celle d’un professionnel du tourisme, breton pur laine, qui exerça toute sa carrière dans le Finistère. Désormais à la retraite, il partage son temps entre ses deux amours: la Bretagne et la Provence.

Depuis sa rencontre avec Christian, originaire d’Apt, Jean-Luc venait souvent se réchauffer au soleil de Provence. Depuis longtemps, un projet leur trottait dans la tête: celui d’accueillir de concert des hôtes de passage. Après quelques semaines d’investigation, ils ont jeté leur dévolu sur un hameau abandonné de petites fermes et d’anciennes bergeries en contrebas de Simiane-la-Rotonde, à quelques encablures de Banon, au pays de Jean Giono et de Pierre Magnan.

Vivre et Dormir: ils ont composé à quatre mains cette grange en ruines et redonner des couleurs au passé. Christian, le bâtisseur, a remonté les murs, redessiner la façade en arêtes de poisson à la mode sarrazine ainsi qu’un pigeonnier ponctué de lave émaillée. Ensemble, ils ont débroussaillé le jardin, aménagé des espaces, chiné objets et pièces d’artisanat. 

Si la plupart du mobilier vient du Finistère, les carreaux de ciment émaillés qui ponctuent les sols et les murs, les pichets et potiches vernissées que collectionnent les armoires de famille sont bien de Provence.

Dans la grande pièce de vie incluant cuisine, salle-à-manger, et salon, des sièges relookés en skaï, d’autres retapissés années 70 accueillent les hôtes. On remarque des toiles de Valérie Buffetaud qui vit entre Banon et Paris, deux tables basses en lave émaillée, estampillées Martine Guimet -arrière-petite-fille du célèbre explorateur-collectionneur d’art asiatique- qui possède son atelier à Saint-Saturnin. 

On retrouve quelques unes de ses créations dans les deux chambres. L’une, à dominante verte, l’autre bleue. Pêle-mêle, des glaces et des lustres, années 30, une étonnante toile naïve, d’anciens couvercles de cartons à chapeaux à effet de marqueterie, des sièges en osier qui cohabitent avec des armoires de famille et des lits jumeaux en cannage.

Un rideau au crochet, un autre en coquillages, rapporté des Philippines, voilent les salles d’eau.

Et, comme en Provence, on vit sa vie dehors/dedans, le jardin est l’espace le plus important de la propriété. C’est un jardin cousu de fleurs où l’on cueille l’été sous la gloriette chapeautée d’une girouette, entre herbes aromatiques et peupliers vénérables qui bornent les lieux. La fontaine est l’oeuvre de Nicolas, le neveu de Christian, tailleur de pierres à Apt. A ses pieds, de drôles de boules de pétanque en pierre: des « boulinettes » qu’on récolte dans les champs alentour.

Et puis, la vue… Au loin, le plateau d’Albion, plus près, le belvédère de Simiane-la-Rotonde.

Le +: le préau avec sa longue table en bois surmonté d’une suspension, réalisée à partir de licols de bétail d’où pendent des luminaires en opaline pastel du plus bel effet. Et, sur le mur, une toile impressionnante, datée de 1850, peinte à la brou de noix, représentant un relais de poste «  Saint-Hubert », celui-la même que possédait un parent  de Christian à Saint-Saturnin-les-Apt. Ils l’ont déniché au fin fond d’une brocante, oublié par le vendeur!!! Un signe…

FicheTechnique:

204, Clôt de Lève / jl-jourdain@orange.fr

04150 Simiane-la-Rotonde

Tel: 06 73 91 88 56 / 06 85 96 36 81

christian-sanegre@gmail.com/ jl-jourdain@orange.fr

Infos sur Instagram: le_clot_de_leve_haute_provence

Gîte pour 4 personnes

110€ la nuit en bs. 150€ en ms. 220€ en juillet-août. Minimum 3 nuits.

Piscine. Jardin. Self-service de plantes aromatiques pour les hôtes.